Insertion (2011)

En partant du terme « intérieur », j'ai produis une série d'images avec 4 jeunes femmes. J'ai photographié ces dernières dans des intérieurs différents (appartements, maisons).

« Intérieur » me permettait de m'insérer dans une fausse intimité que j'avais moi-même crée avec les modèles. Ainsi chaque association donnait sa propre atmosphère.

 

Il y a toujours une pudeur, une distance « pudique » entre l'appareil et la jeune femme. Il s'agit de jeunes femmes qui sont seules, coupées du monde et qui semblent s'ennuyer. Le terme « Insertion » connotait d'ailleurs l'idée d'un certain voyeurisme, qui allait à contre sens avec l'idée de ces jeunes femmes qui avaient accepter de se montrer et de jouer le jeu de la mise en scène.

Loading...

© 2017 - Pauline Le Pichon

Behance

Instagram

hello@paulinelepichon.com

© 2017 - Pauline Le Pichon